Le crime mystérieux de la Guillotière. Une femme étranglée, le cadavre est retrouvé rue Rachais, complainte

Faits divers

Crime de la Guillotière

Rhône - Lyon


  • Présentation
    • Auteur : Ferdy
    • Editeur :
      • Nom : Imp. algérienne
      • Adresse :
      • Commune : Tunis (TUN)
    • Localisation : Coll. Claude Ribouillault
    • Timbre : La Paimpolaise
    • Nombre de couplets : 7
    • Refrain : Non
    • Date : 1908
    • Commentaires :

      Dernier couplet "morale".
      3e couplet : Mais qu’elle était donc la victime/Trouvée inerte sur le sol/Quel est le motif du crime/Est-ce passion ! Ou Est-ce vol / L’on apprend bientôt /Son nom aussitôt/C’est une bonne ménagère/La jeune femme Servageon/Habitant la rue Guillotière,/Au 110, paisible maison.
      6e couplet : Le bourreau de la pauvre femme/On vient enfin de l’arrêter/L’assassin est l’époux infâme/Qui du crime a tout avoué/Il est en prison/Ce mauvais garçon/Qui répète pour sa défense/
      Qu’il ne voulait pas la tuer/ Que dans un moment de violence/Sans le vouloir il a trop serré.

    • Lien : https://complaintes.criminocorpus.org/media/img/2018/05/13/CC0881.jpg

  • Faits divers
    • Crime de la Guillotière

      • Date : 1908
      • Résumé : Le 14 juin 1908, on retrouve dans un sac le cadavre de Mme Servageon, nue et étranglée, rue Rachais à Lyon. Elle résidait au 110, Grande rue de la Guillotière. Il s’avère que l’auteur du crime est son mari, qui reconnaît les faits, puis s’en défend ensuite. Il est condamné à perpétuité le 5 décembre 1908 par les assises du Rhône.
      • Lien résumé : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k562908t.item
      • Département : Rhône
      • Commune : Lyon
      • Adresse : 110, grande rue de la Guillotière
      • Type : Crime passionnel
      • Genre : homme(s)
  • Timbre
    • Titre : La Paimpolaise
    • Origine : Botrel/Feautrier
    • Date : 1895
    • Type : Chanson sans refrain
  • Autres Complaintes liées à ce fait divers
  • Fichiers